vendredi 30 octobre 2009

Je passe aux aveux...

« L’accusation d’impudeur ne me touche pas. Ce n’est pas le journal intime, c’est l’écriture en général qui est impudique. Mes romans, mes essais, mes poèmes constituent, autant que mes carnets noirs, un ensemble intime, et impudique. Chaque fois que je publie un livre, je passe aux aveux ; je fournis à l’accusation les pièces du dossier. »

Gabriel Matzneff

Aucun commentaire: