mardi 2 février 2010

Alfred Eisenstaedt

Elles ressemblent à des poupées qu'on aurait rangées sur le bord de la fenêtre.

Aucun commentaire: