vendredi 26 février 2010

Bouquet lilas

"Comme une image qui me suit
Ton visage est parfait
Tellement, tellement c'est gros comme c'est vrai

Pas vouloir croire que t'existes
Et faire la sourde oreille
T'es là quand même avec toutes tes merveilles

Entre la joie et la peine
Mais sur quel pied danser
Maintenant que Cupidon a piqué ?

Ça fait mal, ça fait bien
Ça fait tout ça à la fois
Tu as mon coeur entre tes doigts

Je voudrais m'enfuir mais je ne peux pas
Pouvoir t'oublier mais je ne veux pas
Ne plus jamais jouir mais tu es là
Comme un bonheur qu'il faut attraper

Et tu te laisses approcher
Mon petit animal
Quels sont les secrets que tu gardes ?

Je voudrais m'enfuir mais je ne peux pas
Pouvoir t'oublier mais je ne veux pas
Ne plus jamais jouir mais tu es là
Comme un bonheur qu'il faut attraper

Le sais-tu
Combien je pense à toi ?
Le sais-tu ?
Tu ne le croirais pas !
Le sais-tu ?
Une amie te l'as dit ?
Le sais-tu que je retiens ma folie ?
Le sais-tu ? le sais-tu ?...

Pour l'instant, je consume ma joie
Je respire ton bouquet lilas"

(Francis d'Octobre, Ma bête fragile)

Pour toi PJ... que je n'arrive pas à ne plus aimer.

Aucun commentaire: