mercredi 3 février 2010

Certaines morts ont leur beauté...

"Certaines morts ont leur beauté, leur harmonie. Celles par exemple des grands vieillards qui arrivent à la fin de leur destin, de leur trajectoire humaine. Je pense à Goethe, mort paisiblement dans son lit, à Tolstoï, mort comme un clochard errant, dans une gare. Leur mort a été comme le point d'orgue de leur destin. De même, un suicide peut parfois anoblir une vie. Je pense à Mishima, à Montherlant. S'ouvrir le ventre avec un sabre, se tirer une balle dans la bouche, cela demande un sacré courage. De tels suicides sont purificateurs."

Gabriel Matzneff

Aucun commentaire: