jeudi 11 février 2010

Le retour vers le bas

"Le retour vers "le bas" est retour à l'authenticité de la vie. Rien n'est plus opposé à la conception habituelle de la poésie que le haïku. Le haïku ne cherche pas la poésie dans le rêve, l'idéal, l'imaginaire, mais dans la réalité la plus matérielle, la plus anodine, la plus triviale. Le haïku ne poursuit pas la beauté dans le raffinement, la somptuosité, la grandeur, mais dans la simplicité, la pauvreté, la petitesse. Il se détourne de tout ce qui, sous le prétexte d'élever, éloigne du monde. Il s'écarte de tout ce qui, sous le prétexte de l'embellir, vient surcharger, travestir, solidifier la spontanéité du vivant. Le haïku tente de capter la vie au plus près de son jaillissement."

"Dans le pot les poulpes
en un rêve éphémère
lune d'été"

Bashô

L'art du haïku


Aucun commentaire: