mardi 2 février 2010

Toutes les larmes de mon corps

Là je te parle Pierre oui toi qui es parti en me laissant désemparée et si triste que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps quand j'ai su que tu nous avais quitté. Et cela fait mal encore au point que je n'ai plus visité ton blog car j'avais trop mal. Ce soir, j'ai relu tes textes et tu réussis encore à soulever ma foi en notre peuple et son avenir. Je t'aime comme je n'ai jamais aimé personne avant. Je déteste la mort, cette mort qui emporte tout et qui t'a emporté si tôt alors que moi, j'avais tant besoin de toi encore. Je te relis Pierre et mon coeur fait mal si tu savais. Tu disais que nous aurions toute la mort pour se taire et qu'il fallait parler au risque d'avoir l'air fou. Je n'oublierai jamais ce que tu m'as enseigné Pierre, jamais...

Pourquoi cela fait si mal encore quand je pense à toi... pourquoi ? La vie sans toi, c'est l'enfer. J'ai tellement cru en toi, en ce que tu disais et écrivais. Je me suis tellement imprégnée de tes écrits et de tes paroles. Te voir était un tel bonheur et tout ce qui me reste à moi c'est le vide effrayant de ton absence et de ton silence. Aide-moi...

Aucun commentaire: