dimanche 25 avril 2010

Encore une pensée pour toi...

Depuis ton départ, ce n'est pas toi qui gis dans une tombe mais le Québec et tout a un goût de cendres.

"J'avais quinze ans. Chez mes parents, à Châteauguay, il y avait quatre ou cinq livres, pas plus. Dans le tas, Les Patriotes de David. Je découvrais un trésor."

"Pour les lâches, la liberté est toujours extrémiste."

"Quand un résistant tombe, dix autres se lèvent pour ramasser son arme"

"Si tu te couches, ils vont te piler dessus. Si tu restes debout et tu résistes, ils vont te haïr mais ils vont t'appeler 'monsieur' "

"On va toujours trop loin pour les gens qui vont nulle part"

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je pense comme vous tellement. Quel grand homme. Mais tous ne pensent pas ainsi, et malheureusement de sont souvent de fausses gens.

http://en.favotter.net/status.php?id=4406713561