jeudi 30 septembre 2010

L'amour ne passe jamais...

"Quand je parlerais en langue, celle des hommes et celle des anges, s'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale qui retentit.

"Quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et de toute la connaissance, quand j'aurais la foi la plus totale, celle qui transporte les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien.

"Quand je distribuerais tous mes biens aux affamés, quand je livrerais mon corps aux flammes, s'il me manque l'amour, je n'y gagne rien.

"L'amour prend patience, l'amour rend service, il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de laid, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il n'entretient pas de rancune, il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il trouve sa joie dans la vérité.

"Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.

"L'amour ne passe jamais.

"Les prophéties ? Elles seront abolies.

"Les langues ? Elles prendront fin.

"La connaissance ? Elle sera abolie.

"[...] Ces trois-là demeurent : la foi, l'espérance et l'amour, mais l'amour est le plus grand."

"1 Co XIII, 1 à 13)

(Alain Decaux, L'avorton de Dieu. Une vie de saint Paul)

Aucun commentaire: