mardi 21 septembre 2010

Oeuvre d'Isabel Guerra

2 commentaires:

Eblis a dit…

Chère amie,
Alors que les obligations de toutes sortes fusent et que les travaux scolaires se font particulièrement nombreux et prenant par les temps qui courent, je m'arrête quelques instants pour vous écrire et vous dire que vous me manquez et que je pense à vous. Je ne compte plus le nombre de fois où mes pensées se sont tournées vers votre personne lorsque je suis passé par les vieilles rues de cette ville qui nous est chère ou que je me plongeais dans un roman (ce qui est rare ces temps-ci en raison de mon emploi du temps, mais quand même…). De plus, je jette régulièrement un œil sur votre blogue, histoire d’y voir vos dernières inspirations… Ce matin, en feuilletant le journal, je suis tombé sur les toiles d'un artiste nommé Gil Vincente. Il a peint des portraits de Georges W. Bush, de sa sainteté Benoît XVI, du président brésilien Lula et d'Ariel Sharon notamment. Je vous invite à y jeter un oeil, je suis certain que votre sensibilité artistique n'y sera pas indifférente...

À bientôt,
Votre ami,
Eblis alias Elathan...

P.S. Si vous cherchez cet artiste sur le net, entrez-y aussi le nom de ses modèles, sinon vous tomberez sur un poète portugais des XVe et XVIe siècle qui portait le même nom...

Dirlandaise a dit…

Cher Eblis,

Quel bonheur de vous lire de nouveau. Chaque mot de vous me rend heureuse et j'aimerais que cela se produise plus souvent mais je sais que vous êtes pris par vos études et votre horaire chargé alors je me sens tout de même privilégiée de recevoir de vos nouvelles malgré tout.

Oui, nous partageons l'amour de cette belle ville de Québec que je ne me lasse pas de parcourir et avec l'automne qui arrive, ce sera une splendeur à redécouvrir. C'est étonnant comme cette ville recèle de véritables trésors architecturaux et historiques.

J'ai regardé les oeuvres de monsieur Vicente et, malgré son immense talent pour le dessin, ses thèmes me laisse songeuse. Vous ne trouvez pas étrange cette fascination qu'il semble éprouver pour l'assassinat de personnalités connues. Cela me fait froid dans le dos de regarder cela. Un artiste bien étrange ma foi...

Je suis plongée dans la vie de saint Paul d'Alain Decaux. Un livre fort instructif. L'histoire des religions est un sujet inépuisable de découvertes et d'émerveillement. Auparavant, j'ai lu le livre de Joseph Facal "Quelque chose comme un grand peuple". Pas le livre auquel je m'attendais. Je n'ai pas éprouvé la même émotion qu'en lisant Pierre Falardeau mais les deux hommes sont tellement différents malgré leur combat commun.

J'ai choisi de vous répondre ici car j'éprouve des problèmes avec ma messagerie. Je peux recevoir des messages mais je ne peux en envoyer. C'est plutôt embêtant.

J'espère de tout coeur découvrir de nouveaux écrivains qui me transportent et me passionnent car sans cela, la vie est bien terne et ennuyeuse. Rien ne me comble autant que ce frisson qui me parcourt en lisant de belles phrases poétiques et profondes qui font battre le coeur. Existe-t-il quelque chose d'aussi beau dans la vie ? Je ne crois pas.

Et vous cher Eblis, je vous souhaite de rencontrer une personne qui fasse battre le vôtre car l'amour rend la vie si belle et agréable.

À très bientôt et en attendant, je pense à vous avec tendresse,

Dirlandaise