dimanche 14 novembre 2010

Ils ne sont pas si méchants...

"L'inepte jeunesse, la pauvre jeunesse, avec son désarroi devant la vie. Et à présent, quand les premières rides vous cavalcadent sur le front, cette confiance dans la vie. Cette connivence avec elle. Ce sourire complice. "Je te connais, coquine !" Maintenant on sait qu'elle ne vous trompera pas : elle ne vous a jamais trompé. Avoir tout risqué, toujours. Et jamais n'être tombé. Avoir marché au bord de l'abîme, toujours. Et jamais n'y être tombé. Ce n'était pas Dieu qui vous tenait la main, c'était toujours un être vivant, un petit être de rien du tout, qui vous tenait la main (car enfin je n'ai jamais été seul. J'ai toujours été de main à main). Et il ne vous a pas trahi. Que d'êtres qui ne vous ont pas trahi ! Si Les Célibataires devaient disparaître en entier, je voudrais qu'une seule phrase en fût sauvée, celle qui dit : "Les hommes ne nous font jamais tout le mal qu'ils pourraient." Oui, c'est vrai, ils ne sont pas si méchants. Combien d'entre eux n'avaient qu'une chiquenaude à donner pour me précipiter dans l'abîme ! Ils ne l'ont pas donnée. Je les en remercie."


(Henry de Montherlant, Service inutile)

Aucun commentaire: