jeudi 27 janvier 2011

La lune brillait...

"Cette nuit-là, la lune brillait sur La Mecque d'un éclat étrange, toute blanche, énorme, plus étincelante et plus ronde qu'un bouclier d'argent, comme s'il allait se passer quelque chose d'extraordinaire, comme si la roue de la fortune était sur le point de se mettre à tourner. On ne distinguait ni les étoiles, ni la voie lactée, ni la grande ni la petite ourse. Seule la clarté de la lune régnait sur le ciel et illuminait la terre. Elle envahissait les ruelles poudreuses de la ville, les maisons de pierre et les tentes en poil de chameau, les bergeries et les arbres clairsemés. Elle jetait ses reflets sur le bâtiment sacré de la Kaaba qui se dressait comme un spectre dans sa robe noire ainsi que les idoles qui l'entouraient. Les filles d'Allah, blotties l'une contre l'autre, étaient plongées dans un profond sommeil. Auréolées par la lune, elles avaient l'air de saintes. Certes, les saintes femmes ne dorment pas, elles prient jusqu'au matin, mais si elles dormaient, c'était justement parce qu'elles n'étaient pas des saintes, mais des déesses. Lat, Manat et Uzza étaient plus belles, plus majestueuses que jamais."

(Nedim Gürsel, Les filles d'Allah)

Aucun commentaire: