mercredi 25 mai 2011

"La messe"

"La dernière partie des Très Riches Heures donne le "propre" d'un certain nombre de messes, c'est-à-dire les prières particulières à chacune de ces messes, l'"ordinaire" restant immuable. La première miniature de cette série, qui figure en tête du propre de la troisième messe de Noël, représente tout naturellement la messe. Venant à la suite d'évocations scriptuaires de grand style, elle se recommande surtout par sa valeur documentaire. On y voit que la messe était célébrée tout à fait comme elle l'était encore de nos jours, avant que l'autel ait été retourné "face au peuple". L'officiant, ici, est assisté de deux servants vêtus de la dalmatique des diacres. À gauche, des chanoines sont agenouillés dans leur stalle. À droite, la maîtrise chante au lutrin. On aimerait beaucoup savoir qui est le petit personnage en robe bleue et chausses rouges, pourquoi il a la tête couverte et ce qu'est l'espèce de masse d'armes qu'il tient en main. Ne serait-il pas ce qu'on devait appeler plus tard "le Suisse" ? Les deux dames du premier plan paraissent assises sur des tabourets ; le reste des fidèles est debout ou à genoux par terre. L'ange sculpté à la clé de voûte porte les armes du duc de Savoie pour qui travaillait Jean Colombe. Les trois autres, dont un tient une patène, sont, bien sûr, imaginaires."

(Les très riches heures du duc de Berry, Edmond Pognon)

Aucun commentaire: