vendredi 15 juin 2012

"Pietà" de Michel-Ange (1498-99)

1 commentaire:

georges a dit…

chagrin d'amour...
ce que le vain monde comprend au travers de ces deux mots n'a rien à voir avec celui qu'expose sous nos yeux embués de larmes le chagrin de cette mère en présence du cadavre de son fils.
c'est une des merveilles que nous donne à ressentir l'amour de Dieu que celui qui nous étreint en face de nos filles et de nos fils : amour inconditionnel ,sans limites
ni jugement ,entièrement gratuit et prêt à pardonner sans cesse ,à défendre ou à excuser.
or nous avons là un fils qui est notre Dieu dans les bras
de cette mère qui ,au pied de la croix a été donnée à Jean par Jésus pour devenir notre mère à tous ,à nous tous qui sommes par décret du Père frères de celui qui gît sur ses genoux.
chagrin d'amour , du vrai amour qui se donnant à tous ne fait pas acception de personnes .
Michel Ange a senti cela et l'a transcrit ici dans la beauté
et la désolation qui témoignent pour nos âmes assoiffées
et craintives l'universalité de la douleur qui a empoigné
par ordre du Père le fils de l'homme et sa mère ;passage
obligé vers la gloire , le pardon,la lumière et la vie éternelle.